Covid-19 : il faut ouvrir "la vaccination à tout celles et ceux qui souhaitent se faire vacciner", demande Dominique Bussereau

franceinfo
·1 min de lecture

Dès demain, la vaccination sera élargie aux Français souffrant de maladie chronique, a annoncé vendredi 30 avril sur franceinfo, le ministre de la Santé, Olivier Véran. Cela correspond à quatre millions de personnes. Un élargissement qui va dans le bon sens, reconnaît sur franceinfo Dominique Bussereau, le président de l’Assemblée des départements de France. Mais le président du département de la Charente-Maritime souhaite désormais que la campagne aille plus vite et que l'on ouvre "la vaccination à toutes celles et ceux qui souhaitent se faire vacciner".

>> Suivez notre direct sur l'épidémie de Covid-19.

"Maintenant on devrait libéraliser le plus possible la vaccination. Tous les soirs, dans les centres de vaccination, on nous dit qu'il reste des doses qui n'ont pas été utilisées. Il faut passer d'une vaccination centralisée à une vaccination complètement libre en fonction des souhaits et des besoins de chacun, préconise l'ancien ministre. Pour l'instant, ce n'est pas la politique adoptée par le gouvernement".

"Notre politique de la santé est très centralisée. On reste avec un ministère de la Santé qui veut que tout le monde fonctionne à la baguette, à la même heure, dans toute la France."

Dominique Bussereau, président du département de la Charente-Maritime

à franceinfo

"Je ne suis pas sûr que cela soit la meilleure solution", déplore le président du département de la Charente-Maritime.

La Charente-Maritime observe une baisse du taux d'incidence ces dernières semaines, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi