Covid-19 : faudra-t-il une seconde dose du vaccin Johnson & Johnson ?

·1 min de lecture

Attendu pour "booster" les chiffres de la vaccination en France, le vaccin Johnson & Johnson contre le Covid-19 tiendra-t-il ses promesses ? Son déploiement en Europe a été retardé après la détection de cas sévères de caillots sanguins aux Etats-Unis et l'Agence européenne du médicament doit prendre une décision la semaine prochaine. Mais un autre paramètre interroge le professeur d'immunologie pédiatrique et chercheur en biologie Alain Fischer, invité d'Europe Midi, jeudi : une seule injection de ce vaccin unidose suffira-t-elle vraiment à protéger contre le virus ? 

>> Retrouvez les entretiens de Patrick Cohen tous les jours sur Europe 1 à 12h40 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Une seconde dose pour "amplifier encore" la protection ?

"Ce qui est clair, c'est que ce vaccin est efficace après une dose, c'est absolument indiscutable, avec de bons résultats qui sont comparables à ce que l'on obtient quand une personne a reçu une dose du vaccin AstraZeneca", pose d'abord Alain Fischer. Il est donc "légitime que des autorisations de mise sur le marché aient été obtenues", selon le spécialiste. 

Mais, nuance le professeur d'immunologie, les autres sérums nécessitent l'injection d'une deuxième dose afin que l'immunité soit durable. "Ce à quoi je m'attends, c'est que l'injection d'une seconde dose, comme cela se fait avec les autres vaccins, permettent d'amplifier encore cette protection", avance-t-il.

>> LIRE AUSSIDéfiance envers les vaccins anti-Covid : une anonym...


Lire la suite sur Europe1