Covid-19 : une facture comprise entre 170 et 200 milliards d'euros pour la France

·1 min de lecture

Le Covid-19 aura coûté très cher à la France. Entre les dépenses exceptionnelles et les pertes de recettes, la pandémie a coûté en tout entre 170 et 200 milliards d'euros à l'Etat, a expliqué le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt. Sur 2020 et 2021, "on est entre 170 et 200 milliards d'euros liés à la crise Covid", a indiqué le ministre, qui s'exprimait sur le coût total du Covid-19 sur la chaîne CNews.

Dans le détail, la pandémie a coûté plus de 70 milliards d'euros de dépenses exceptionnelles en 2020, et plus de 70 milliards de dépenses en 2021, a-t-il précisé. "C'est aussi des pertes de recettes, car l'activité économique s'est arrêtée", a-t-il ajouté, avec un manque à gagner de plusieurs dizaines de milliards d'euros. "Nous estimons que la dette Covid est autour de 165 milliards d'euros. Mais cela s'est surtout traduit par un déficit important de plus de 9% en 2020 et de 8,4% en 2021", a-t-il dit.

>> A lire aussi - La facture incroyablement salée de la crise du Covid-19 pour l'économie mondiale

"S'il n'y a pas d'accident sanitaire en 2022, nous allons ramener le déficit qui était à plus de 9% en 2020 à moins de 5%, ce qui est une marche vers la normalisation", a ajouté le ministre. Le gouvernement a présenté, mercredi, son projet de budget pour 2022. Après deux ans de creusement lié à l'ouverture des vannes budgétaires face au virus, il s'engage à amortir sur vingt ans la dette de l'Etat liée à la crise, estimée à 165 milliards d'euros, jusqu'en 2042. Selon les prévisions (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : le chiffre d'affaires des restaurants en chute libre
SOS Médecins en grève pour 24 heures à partir de ce lundi
Ce pays prétend n'avoir aucun cas de Covid-19
Il vaut mieux avoir été vacciné que contaminé par le Covid-19, révèle une étude
Covid-19 : les doses promises aux pays pauvres vont être doublées, promet Macron

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles