Covid-19 : face aux variants, précaution renforcée dans les Ehpad du Grand Est

À Strasbourg (Bas-Rhin), il faut montrer patte blanche pour franchir les portes de l’Ehpad L’air du Temps : prise de température et déclaration sur l’honneur sont en effet imposées aux visiteurs. Christine Keller, qui rend visite à sa mère de 97 ans, devra se contenter de la cuisine, les visites en chambre étant désormais interdites. "C’est dur de ne pas pouvoir la toucher dans des moments comme ça, confie-t-elle aux équipes de France Télévisions. Elle est pleine d’émotion, on a envie de lui serrer les mains." En organisant les visites dans les lieux collectifs, le personnel peut garder un œil sur le respect des gestes barrières. Hausse des cas de variant anglais dans le Grand Est L’établissement a décidé de monter la vigilance d’un cran suite à la progression des cas de variants anglais dans la région, où ils représenteraient jusque 15% des nouveaux cas. "On parle d’une troisième vague, donc on fait tout aujourd’hui pour éviter qu’elle n’arrive", indique Saniye Bilgili, directrice de l’Ehpad. La direction espère maintenir les visites le plus longtemps possible, tant qu’aucun cas positif ne sera déclaré parmi ses résidents.