Covid-19 : face aux chiffres "affolants", la contrôleure générale des prisons réclame des "mesures de protection spécifique" pour les détenus

franceinfo
·1 min de lecture

La contrôleure générale des lieux de privation de liberté, Dominique Simonnot, "demande instamment" au garde des Sceaux "de prévoir des mesures de protection spécifiques" pour les détenus dans le cadre de l'épidémie de Covid-19, écrit-elle dans un courrier daté du 25 janvier que franceinfo a pu consulter. Elle dénonce le retour de la surpopulation carcérale et réclame une accélération de la vaccination.

"Aucune mesure spécifique n'a été prise pour protéger les personnes privées de liberté, singulièrement les détenus", écrit Dominique Simonnot dans son courrier adressé au ministre de la Justice. Elle dénonce d'abord "le retour de la surpopulation carcérale", "un facteur de risque qu'il faut juguler" en prenant des ordonnances conformes à celles qui avaient été prises au printemps dernier. Elles avaient "notamment permis de libérer des détenus proches de leur fin de peine et de différer des incarcérations".

Plus de détenus que de places

"La situation actuelle est plus grave que celle du printemps dernier", estime Dominique Simmonot, qui parle de chiffre "affolants". "Au 21 janvier, 235 personnels pénitentiaires étaient contaminés, quant aux détenus ils étaient 134 à la même date, contre 25 au début du mois, soit une hausse de 165 %", souligne-t-elle. D'après ces chiffres, la densité moyenne des maisons d'arrêt est passée de 110,6 % en juillet à 120,2 % en décembre. Ainsi, 72 des 86 maisons d'arrêts connaissaient en décembre "une densité supérieure à la moyenne", et dans 20 (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi