Covid-19 : face à la poussée importante du virus observée dans la Nièvre, l'incompréhension subsiste

Quand on se trouve dans les rues de la Charité-sur-Loire, dans la Nièvre, il est bien difficile d’imaginer que tous les indicateurs épidémiques sont passés au rouge. Pourtant, les commerçants s’y préparent déjà : les restrictions devraient se renforcer, rapporte France 3, jeudi 25 mars. "On recommence à travailler et on nous annonce qu’on va certainement fermer. Je suis déçue", s’agace une gérante d’une boutique de prêt-à-porter. Pour autant, l’intéressée comprend bien les impératifs sanitaires et s’hésitera pas à fermer pour tenter d’endiguer la propagation du Covid-19. Un maire soucieux Dans cette zone rurale du département, le nombre de cas a doublé en 10 jours. Face aux nouvelles mesures à venir, le maire de la Charité-sur-Loire, Henri Valès, est résigné et surpris. "Nous, on a quand même beaucoup d’espace, on n’a pas de densité de population. Depuis avant-hier, le préfet a demandé le port du masque sur toute la commune et là, c’est vrai qu’il y a une difficulté à comprendre pourquoi cela monte aussi vite", estime-t-il. Une situation d’autant plus étrange que le taux de vaccination de la Nièvre est supérieur de deux points à la moyenne nationale.