Covid-19. Face à Omicron, la France mise sur le retour du télétravail pour préserver l’économie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé lundi 27 décembre une série de nouvelles mesures sanitaires dont le télétravail obligatoire au moins trois jours par semaine, afin de freiner la propagation du virus, tout en excluant un nouveau couvre-feu. Une stratégie qui vise à préserver l’économie à tout prix, analyse la presse européenne.

Pas question pour l’instant de recourir à un nouveau couvre-feu ni de prolonger les vacances de Noël. En adoptant lundi “une série de petits pas” comme la mise en place du télétravail obligatoire, le gouvernement de Jean Castex a choisi d’“ignorer les appels de certains experts en santé publique qui encourageaient le gouvernement à prendre des mesures plus audacieuses” face au rebond de la pandémie, remarque le Financial Times.

À lire aussi: Covid-19. La Belgique fait le “gigantesque pari” de s’en tenir au masque et au télétravail

Le Premier ministre a annoncé que dès le 3 janvier prochain, le télétravail serait rendu obligatoire pour trois semaines “dans toutes les entreprises et pour tous les salariés pour lesquels il est possible, à raison de trois jours minimum par semaine et si possible quatre jours”. Le gouvernement va aussi étendre l’obligation de port du masque en centre-ville, une mesure que les préfets devront faire appliquer en coordination avec les maires.

Réduction de la durée d’isolement aux États-Unis

“La clé, pour les pays les plus touchés, est de freiner la transmission du virus sans nuire encore plus à l’activité économique”, souligne El

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles