Covid-19: face à la deuxième vague, les hôpitaux italiens craquent

Clarisse Martin
·3 min de lecture
Un patient atteint du Covid-19 admis à l'hôpital le 12 novembre 2020 à Naples. - FILIPPO MONTEFORTE / AFP
Un patient atteint du Covid-19 admis à l'hôpital le 12 novembre 2020 à Naples. - FILIPPO MONTEFORTE / AFP

La situation épidémique est "largement hors de contrôle en Italie", selon des médecins cités par l'Agence France-Presse (AFP) ce mercredi. Ces derniers réclament un confinement total de la population afin d'endiguer la deuxième vague épidémique.

À Naples, en Campanie, région du Sud plus épargnée lors de la première vague qui avait davantage touché le nord de l'Italie, les hôpitaux sont saturés. Dans un établissement de santé de la ville, des patients sont pris en charge directement dans leur voiture, faute de lits disponibles pour les admettre. Certains présentent des difficultés respiratoires: des infirmiers leur administrent de l'oxygène directement par la fenêtre de leur véhicule.

"C'est une situation honteuse", dénonce une femme interrogée sur place. "Aujourd'hui, mon père ne m'a pas répondu au téléphone", confie un homme. Je suis inquiet. Nous avons appelé un médecin et il nous a dit que tous les médecins du service étaient isolés parce qu'ils avaient le Covid. C'est le médecin de garde qui nous l'a dit, et il ne savait rien de plus."

Une vidéo choquante tournée au sein d'un hôpital

Mercredi, une vidéo tournée dans l'hôpital napolitain Antonio-Cardarelli a été diffusée et a suscité de nombreuses réactions dans le pays, raconte le New York Times. Sur les images, un homme gît au sol d'une salle de bain d'un service d'urgences.

"Celui-ci est mort", déclare la personne tournant la vidéo. À propos d'un autre patient, sur un lit, le vidéaste dit "celui-ci, nous ne savons pas s'il est vivant ou mort". Selon le quotidien américain, un porte-parole de l'établissement hospitalier a confirmé que les faits s'étaient déroulés au sein des urgences de l'hôpital.

Le centre a confirmé qu'un patient possiblement atteint du Covid-19 avait été trouvé mort aux urgences de l'hôpital, en indiquant qu'une enquête était en cours pour déterminer les causes du décès, poursuit le quotidien américain.

L'auteur de la vidéo, un homme de 30 ans, a expliqué à l'agence de presse italienne Ansa, citée par le New York Times, qu'il avait "aspergé de l'eau au visage (de l'homme trouvé mort à l'hôpital, NDLR)" et avait demandé de l'aide. "Mais personne n'y a prêté attention", a-t-il confié. "Ils sont arrivés une heure plus tard et il était déjà mort."

Des hôtels romains accueillent des patients

À Rome, en raison de la saturation des hôpitaux, une quinzaine d'hôtels désertés par les habituels touristes accueillent désormais des patients atteints du Covid-19. Quelque 800 lits sont disponibles au total, dont la moitié sont déjà occupés, selon les autorités régionales du Latium citées par l'AFP.

L'Italie est le premier pays d'Europe à avoir été touché par l'épidémie de Covid-19, en février dernier. Depuis, le pays a enregistré plus de 41.000 morts. Mercredi, la barre du million de cas de contamination a été franchie. Un couvre-feu national de 22 heures à 5 heures est entré jusqu'au 3 décembre. Les cours de lycées sont dispensés à distance, et les musées sont fermés.

Article original publié sur BFMTV.com