Covid-19: "Face à une 5e vague 'fulgurante', Emmanuel Macron pourra-t-il décider 'sans tabou'?"

·1 min de lecture

Voici la tribune d'Emmanuel Hirsch, professeur d'éthique médicale à l'université Paris-Saclay : "Les autorités autrichiennes ont imposé un quatrième confinement, évoquant également l'assignation à résidence des personnes non-vaccinées contre le Covid-19. En Europe, d'autres mesures restrictives sont décidées : elles suscitent des mouvements de contestation comme c'est le cas au Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne. En Guadeloupe, les contraintes sanitaires attisent les protestations, provoquant des désordres et des émeutes. Le contexte politique français est-il de nature à permettre au gouvernement d'imposer des mesures strictes si les circonstances sanitaires l'imposaient?

Avoir souhaité un 'retour à la normale' sans prendre le temps d'un retour d'expérience et sans estimer nécessaire d'associer la société à l'anticipation d'une nouvelle phase de la crise sanitaire, ne fragilise-t-il pas l'exécutif dans sa capacité de déterminer des lignes d'action peut-être coercitives auxquelles devrait adhérer notre société comme en mars 2020? La capacité de nos hôpitaux dont il a tant été débattu ces dernières semaines, serait-elle à la hauteur d'un nouveau défi sanitaire d'ampleur sans à nouveau consentir à des déprogrammations?

 

"

Le discours enchanteur du 'retour à la normale' semble s'être périmé en quelques heures

"

La stratégie de réouverture énoncée par le chef de l'Etat le 29 avril 2021 posait de manière claire une méthode : 'progressivité, prudence et vigilance'[1]. Manquait l'a...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles