Covid-19 : les fêtes sauvages en plein air se multiplient

Le parc de la Citadelle à Lille (Nord) mardi 30 mars en plein après-midi était envahi par des centaines de fêtards. Les mêmes scènes de liesse ont été constatées à Lyon (Rhône) sur les quais. Des pistes de danses se sont improvisés. Des jeunes étaient rassemblés, une bouteille à la main, souvent sans masque et sans distanciation sociale. Ce rassemblement a duré au-delà de l'heure du couvre-feu. L'invitation avait été lancée sur les réseaux sociaux. "Eviter des conséquences dramatiques" Plusieurs personnes avaient répondu à l'appel, raconte un patron de bar situé tout près des quais à Lyon. "Ils étaient très bien organisés. Ils sont tous arrivés d'un coup et tous partis d'un coup", raconte-t-il. Sept personnes ont été verbalisées par les forces de l'ordre, qui n'ont procédé à aucune évacuation, sur les ordres de la préfecture du Rhône. "Les conditions de sécurité n'étaient pas réunies pour intervenir. Vous l'avez vu, on est sur un quai étroit, proche de la rivière. On a choisi de demander aux forces de l'ordre de ne pas intervenir pour éviter des conséquences dramatiques", explique Thierry Suquet, préfet délégué à la sécurité.