Le Covid-19 expose huit fois plus à une thrombose que le vaccin AstraZeneca

Maxime Poul
·2 min de lecture
Si le vaccin AstraZeneca est lié à des cas de thrombose, contracter le Covid-19 exposerait bien plus les patients à cette maladie.

Selon une étude réalisée par des chercheurs de l'Université d'Oxford, le risque de développer une thrombose veineuse cérébrale après avoir contracté le Covid-19 est huit fois plus élevé qu'après avoir reçu une injection du vaccin d'AstraZeneca.

Des chercheurs de l'Université d'Oxford, qui n'ont aucun lien avec le vaccin Oxford/AstraZeneca, ont constaté que les personne infectées par le SARS-CoV-2 sont bien plus susceptibles de développer des thromboses veineuses cérébrales (TVC) que le reste de la population.

"Il ne fait aucun doute que le Covid-19 est un risque beaucoup plus élevé [de développer une thrombose] que n'importe lequel des vaccins", a déclaré le professeur Paul Harrison, co-auteur de l'étude, cité par l'Independent.

39 cas sur un million contre 5 cas sur un million

La recherche, qui n'a pas encore été évaluée par les pairs, a comparé plus de 500 000 patients atteints du Covid-19 aux États-Unis à 34 millions de personnes en Europe ayant reçu le vaccin AstraZeneca, ainsi que le nombre de TVC au sein de la population générale. Pour les patients atteints du Covid-19, le taux d'incidence de thrombose veineuse cérébrale est de 39 cas pour un million de personnes, alors qu'il n'y a "que" 5 cas de thrombose pour un million de personnes vaccinées avec le vaccin d'AstraZeneca.

Vidéo - Covid-19 : les vaccins à adénovirus en cause dans les thromboses

Les chercheurs ont cependant indiqué que ces comparaisons doivent être interprétées avec prudence car les chiffres proviennent de sources différentes, avant d'ajouter que leur recherche ne permet pas de déterminer le risque de développer une TVC après la vaccination.

Pas plus de risque chez les jeunes patients

En revanche, le professeur Harrison affirme que cette recherche met en évidence deux conclusions importantes. "Premièrement, le Covid-19 augmente considérablement le risque de TVC [...]. Deuxièmement, le risque avec le Covid-19 est plus élevé que celui observé avec les vaccins actuels, même pour les moins de 30 ans. C'est quelque chose qui doit être pris en compte lorsque l'on établit la balance bénéfices/risques de la vaccination."

À LIRE AUSSI >> Qu'est-ce qu'une thrombose et quels sont les symptômes ?

Parmi les 513 000 personnes atteintes du Covid-19 aux États-Unis ayant participé à l'étude, 20 cas de thrombose ont été détectés dont 6 chez des personnes de moins de 30 ans. "La TVC se produit dans toute les tranches d'âge. [...] Il y a autant de jeunes que de vieux patients", affirme le Dr Maxime Taquet, co-auteur de l'étude et professeur de psychiatrie à l'Université d'Oxford.

Les scientifiques ont déclaré que des recherches supplémentaires étaient nécessaires pour déterminer si le Covid-19 et la vaccination amenaient à des cas de thrombose par le même mécanisme ou des mécanismes différents. 

Ce contenu peut également vous intéresser :