Covid-19 : comment expliquer les "signaux d'alerte" en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine

·1 min de lecture

Gare au relâchement ! Si globalement la situation sanitaire face au Covid-19  continue de s'améliorer, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a lancé une mise en garde mercredi. "Des signaux d'alerte se font jour, comme en Occitanie ou en Nouvelle-Aquitaine", a-t-il indiqué à l'issue d'un Conseil de défense sanitaire. Dans ces deux régions, et notamment dans six départements (les Pyrénées-Atlantiques, la Charente-Maritime, le Lot et Garonne, la Charente, les Landes et la Gironde), on observe un début d'emballement de certains indicateurs de suivi de l'épidémie.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, par exemple, le taux d'incidence est de 135 cas pour 100.000 habitants. Rien de très inquiétant donc, mais à regarder de plus près l'évolution de l'épidémie, on constate une flambée des nouveaux cas ces derniers jours, avec une augmentation de 80% en une semaine.

>>Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Un nouveau variant ?

Il faut donc faire attention sans pour autant virer dans la psychose, comme l'explique à Europe 1 l'infectiologue Benjamin Davido. "Il faut rester prudent, même si, ces derniers jours, on a beaucoup parlé de l'importance de la dynamique et de la cinétique descendante des cas", souligne-t-il. "Même si cette cinétique ne va pas dans le sens espéré, le taux d'incidence reste globalement faible et moins important que dans les grandes agglomérations comme Paris. La question qu'il faut se poser c'est : est-ce qu'il y a des variants particul...


Lire la suite sur Europe1