Covid-19 : on vous explique pourquoi le Danemark a décidé d'abattre 15 millions de visons

franceinfo
·1 min de lecture

Entre 15 et 17 millions d'animaux vont être abattus dans les prochains jours pour des raisons sanitaires. Les visons, petits mammifères carnivores élevés pour leur fourrure, sont dans le viseur des autorités danoises. Ces dernières ont annoncé, mercredi 4 novembre, qu'elles allaient procéder à l'abattage de la totalité des visons élevés sur leur territoire, le pays étant le premier producteur mondial de fourrure de vison. Pour cause : cinq élevages ont été identifiés comme ayant été contaminés par une version mutée du Sars-CoV-2, le virus à l'origine de la pandémie de Covid-19.

Des élevages de visons "ont été détectés positifs au Sars-CoV-2 aux Pays-Bas depuis fin avril 2020 puis au Danemark mi-juin, en Espagne début juillet et aux Etats-Unis en août", note la plateforme d'épidémiosurveillance de santé animale ESA. "Par mesure de précaution et afin d’éviter toute mutation du virus Sars-CoV-2, les autorités néerlandaises, danoises puis espagnoles ont décidé d’abattre l’ensemble des visons des élevages concernés", rapporte-t-elle. Des dizaines de milliers de ces animaux ont ainsi été abattus aux Pays-Bas au cours de l'été. Les gouvernements ont promis des compensations aux éleveurs.

Pourquoi le Danemark s'inquiète-t-il du rôle des visons dans l'épidémie ?

Le lien entre les contaminations de ces animaux et les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi