Covid-19. Pour les expats, bientôt les retrouvailles après des mois de séparation ?

·1 min de lecture

Vivre loin de chez soi et ne pas pouvoir voir ses proches pendant des années est très difficile. Alors que les frontières rouvrent dans plusieurs pays, l’heure du bilan (et des retrouvailles) a enfin sonné.

Partir vivre à l’étranger signifie découvrir de nouveaux horizons mais aussi très souvent être loin de ses proches et ne plus être capables de les voir aussi souvent qu’auparavant. On avait beau être préparé à cela, la pandémie de Covid-19 et les restrictions qu’elle a entraînées partout dans le monde ont rendu cet état de fait particulièrement douloureux. Mais fin 2021, après presque deux ans, les frontières rouvrent dans certains pays. Cette période est-elle marquée par la joie de retrouvailles imminentes ou par la prise de conscience que le retour définitif est nécessaire ? Nous avons demandé à nos lectrices et lecteurs, qui ont été nombreuses et nombreux à réagir. Voici quelques-uns de leurs témoignages.

À lire aussi: Conseils. Rêver, planifier, partir : comment bien préparer son expatriation

Pour Caroline, l’automne 2021 est la saison des retrouvailles après une longue séparation. Elle en fait un récit plutôt exalté car le dénouement est heureux malgré l’attente : “Avant la pandémie, je rencontre le grand amour sur une île paradisiaque. Le temps passe, l’amour se forge. En mars 2020, je vais le voir, et il doit venir dix jours plus tard me rejoindre pour vivre en Europe. Le Covid frappe et son île s’isole complètement. Il faudra attendre un an et demi dans une incertitude totale et avec mille rebondissements pour que l’on puisse se retrouver : l’amour fait faire des folies !”

Vivre des naissances, des coming out, des déménagements à distance

Les expatriés qui vivaient à l’étranger depuis plusieurs années avant 2020 auraient pu être préparés à ce type de séparation. Au contraire, ils ont souvent eu l’impression de voir les liens se détisser sous leurs yeux. C’est le cas de Jean-Mathieu, qui vit à Dallas, aux États-Unis. Après son doctorat de physiologie, biologie

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles