Covid-19 : exode des Parisiens et embouteillages avant l'entrée en vigueur du confinement

·1 min de lecture

Face au reconfinement, les Franciliens fuient leur région. À quelques heures de l'entrée en vigueur des nouvelles mesures prises pour lutter contre la propagation du Covid-19, les courbes du trafic permettent de prendre la mesure de l'exode. Près de 400 km de bouchons cumulés à 17h. Au péage de Saint-Arnoult, dans les Yvelines, le scénario des deux précédents confinements se reproduit. Il faut deux fois plus de temps qu'habituellement pour rejoindre le péage depuis Paris. Sur le parking de l'aire d'autoroute, de nombreuses voitures immatriculées au numéro des départements d'Île-de-France font une pause. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 19 mars

Ne pas rester "comme mettre un lion en cage"

Après deux heures de circulation en accordéon, Léa s'accorde une pause café. Dans sa voiture, elle a pris de quoi télétravailler au moins un mois en Auvergne. Elle habite dans le 18e arrondissement de Paris et il était hors de question pour elle de rester confinée dans son 20m2. "Lors des deux confinements, j'étais retournée en Auvergne. Pour moi, ce n'était pas possible de rester à Paris", dit-elle au micro d'Europe 1. "C'était comme mettre un lion en cage, trop stressant, pas envie."

>> Retrouvez Europe soir en replay et en podcast ici

Julie et Solène, elles, ont rempli leur coffre d'affaires de ski. "On pensait partir demain matin, mais avec le confinement on a décidé de partir plus tôt", disent-elles, après avoir renoncé à annuler leurs...


Lire la suite sur Europe1