Covid-19 : existe-t-il des traitements efficaces contre l'anosmie ?

L'odorat est un sens primordial. Il permet d'apprécier des odeurs agréables et, en même temps, de nous éloigner des odeurs nauséabondes, ce qui peut s'avérer crucial pour notre santé : par exemple, si un aliment que nous nous apprêtons à consommer est périmé et colonisé par des bactéries. Avec la pandémie de Covid-19 toujours en cours, de nombreuses personnes (les pourcentages sont assez différents selon le variant qui cause l'infection) ont souffert d'une anosmie, c'est-à-dire d'une perte d'odorat. La plupart du temps, elle n'est que transitoire mais, dans certains cas, elle peut durer dans le temps et affecter durablement la qualité de vie. Malheureusement, selon une revue Cochrane, on ne dispose pas encore de traitements efficaces contre cette séquelle de l'infection à SARS-CoV-2.

Deux études avec un faible puissance statistique

La revue fait état de deux études publiées dans la littérature regroupant une trentaine de patients en tout, ce qui est relativement faible, à moins de postuler que les tailles d'effets des médicaments à l'essai vont être phénoménales. La première a testé des corticostéroïdes en comprimé et une irrigation nasale tandis que la seconde a évalué la combinaison de deux compléments alimentaires : le palmitoylethanolamide, un acide gras non essentiel, et la lutéoline, un composé appartenant à la famille des flavonoïdes. Les deux petites études étaient randomisées et contrôlées.

Mais, étant donné le faible nombre de patients inclus et les approches différentes en matière de traitement et de critère d'efficacité (les critères sont expressément les mêmes, seule la durée de rémission change), il est extrêmement difficile d'apporter une conclusion dans un sens ou dans l'autre. Les auteurs assurent que d'autres études sont en cours et c'est bien ce que l'on observe sur la base de données clinicaltrial.gov avec plus d’une centaine d’études en cours sur la question.

Un espoir du côté de l'entraînement olfactif

Une étude en cours particulièrement...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura