Covid-19 en Europe : l’OMS s’inquiète du nombre de morts

·2 min de lecture
Dans certains pays d'Europe, seul un soignant sur dix est vacciné.

Face à la stagnation de la vaccination en Europe, l'OMS s'alarme et craint que les morts du Covid-19 explosent d'ici le mois de décembre.

Si le rythme de la vaccination n'accélère pas en Europe dans les jours et semaines à venir, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) craint de devoir compter encore plus de morts d'ici le mois de décembre. « La semaine dernière, le nombre de morts dans la région a augmenté de 11 %, avec une projection fiable prévoyant 236 000 morts en Europe d'ici au 1er décembre », s'ajoutant au 1,3 million de décès déjà provoqués par la pandémie sur le Vieux Continent, a déclaré le directeur de l'OMS Europe, Hans Kluge, lors d'une conférence de presse. Les pays de la région ont vu les taux d'infection augmenter à mesure que l'ancrage du variant Delta, plus contagieux, s'affirme, en particulier chez les personnes non vaccinées.

Sur les 53 États membres de la région, 33 ont signalé une hausse supérieure à 10 % de l'incidence des cas sur deux semaines, a souligné Hans Kluge. Outre la forte transmissibilité du variant Delta, un « assouplissement exagéré » des restrictions et une augmentation des voyages cet été sont à l'origine de la hausse du nombre de cas. D'autant que le rythme des vaccinations a ralenti. « Au cours des six dernières semaines, le taux a chuté de 14 %, en raison d'un manque d'accès aux vaccins dans certains pays et d'un manque d'acceptation des vaccins dans d'autres », a relevé Hans Kluge, appelant à augmenter la capacité de production et à dépasser les tentations nationalistes en partageant les doses.

Trop peu de soignants européens vaccinés

Si trois quarts [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles