Covid-19 : une étude confirme que la maladie est plus légère chez les jeunes enfants

Johanna Amselem
·3 min de lecture
Small children with face mask back at school after covid-19 quarantine and lockdown, writing.

Ces résultats viendront peut-être éclairer les futures décisions concernant la vaccination contre le Covid-19 des plus petits.

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, le rôle des enfants est au cœur des préoccupations. Au fil des études, les chercheurs commencent à identifier plus précisément la place des petits. Une revue systématique et une méta-analyse de la littérature internationale sur le Covid-19, dirigée par l'UNSW Sydney, a confirmé que si les enfants de moins de cinq ans étaient susceptibles de se remettre de l'infection, la moitié des personnes infectées étaient des nourrissons et près de la moitié des enfants de moins de cinq ans étaient infectés.

Les conclusions ont a été publiés récemment dans la revue Vaccine. Ces résultats aideront à éclairer les futures politiques et la prise de décision concernant une possible vaccination pour les jeunes enfants. Cependant, les scientifiques estiment que de futures recherches sont nécessaires pour déterminer si les moins de cinq ans asymptomatiques peuvent propager la maladie.

VIDÉO - Coronavirus : faut-il laisser les écoles ouvertes ?

65 études et 1 214 enfants

Des revues systématiques ont été publiées pour l'ensemble de la population - y compris tous les enfants de moins de 18 ans et les populations adultes - mais pas spécifiquement sur le groupe d'âge des moins de cinq ans”, résume l'auteur principal, le Dr Nusrat Homaira, de la discipline de la pédiatrie à l'UNSW Medicine et à l'hôpital pour enfants de Sydney, est un épidémiologiste respiratoire de formation médicale. Et de poursuivre : “Nous avons choisi de nous concentrer sur les enfants de moins de 5 ans car ils constituent le groupe d'âge le plus à risque d'infections respiratoires. Les infections respiratoires sont l'une des raisons les plus courantes pour lesquelles les enfants sont hospitalisés. Il est donc important d'avoir une meilleure compréhension du COVID- 19 et de sa gravité chez les enfants de moins de cinq ans”.

Les chercheurs ont examiné 65 études qui représentaient 1 214 enfants de moins de cinq ans atteints d'une infection au Covid-19. La revue systématique a montré que les jeunes enfants âgés de moins de cinq ans développaient généralement une forme légère du Covid-19. Les 65 études ont été menées dans 11 pays (principalement en Chine) et aux États-Unis. Cette recherche a couvert la première vague de Covid.

VIDÉO - Coronavirus : doit-on prolonger les vacances d'hiver d'une semaine pour lutter contre l'épidémie ?

43% des cas étaient asymptomatiques

Dans notre méta-analyse, les estimations ont montré que parmi les enfants âgés de moins de cinq ans avec une infection au Covid-19, la moitié étaient des nourrissons (âgés de moins d'un an) et comme l'infection au Covid-19 chez les adultes, 53% étaient des hommes. Dans les études qui ont rapporté des cas de COVID-19 à la fois symptomatiques et asymptomatiques, la prévalence combinée a montré que 43% des cas étaient asymptomatiques et 7% avaient une maladie grave nécessitant une hospitalisation en unité de soins intensifs””, rapporte le Dr Homaira.

Concernant la transmission possible du virus des femmes enceintes à leurs nouveau-nés, la scientifique rapporte que sur 139 nouveau-nés de mères infectées par le virus, cinq avaient une infection confirmée dans les heures à quelques jours suivant la naissance. Toutefois, l’étude précise qu’il n’est pas possible d’affirmer avec certitude si les nouveau-nés ont acquis la maladie de leur mère ou non.

Ce contenu peut également vous intéresser :