Vaccin contre le Covid-19: en trois jours, les États-Unis ont fait autant que la France en 3 mois

Paul Guyonnet
·Journaliste
·2 min de lecture
À l'image de ce centre de vaccination géant installé à Seattle, dans l'État de Washington, et photographié le 14 mars, les États-Unis ont lancé une gigantesque campagne contre le covid-19. Avec des résultats spectaculaires. (Photo: LINDSEY WASSON / REUTERS)
À l'image de ce centre de vaccination géant installé à Seattle, dans l'État de Washington, et photographié le 14 mars, les États-Unis ont lancé une gigantesque campagne contre le covid-19. Avec des résultats spectaculaires. (Photo: LINDSEY WASSON / REUTERS)

Plus de 11 millions de doses ont été administrées en 72 heures outre-Atlantique où Joe Biden a révisé à la hausse son objectif de vaccination.

CORONAVIRUS - Le ministre de la Santé Olivier Véran a beau assurer qu’il se “contrefout” des comparaisons avec les pays voisins sur la vaccination contre le Covid-19, celle-ci est pour le moins éloquente. Au cours des trois derniers jours, les États-Unis ont vacciné autant que la France en trois mois. 

Les 1er, 2 et 3 avril, les Américains ont en effet pu injecter 11,4 millions de doses de vaccin à leur population, soit exactement le nombre de Français qui étaient vaccinés au soir du 31 mars, 95 jours après le début de la campagne nationale. 

Un écart révélateur de la différence de stratégies vaccinales entre les pays de l’Union européenne qui ont décidé de faire front commun et de ne préempter aucun stock de vaccins, et les États-Unis qui, eux, ont choisi d’acheter toutes les doses disponibles, quel qu’en soit le prix, et d’ouvrir la vaccination au plus grand nombre

Biden veut 200 millions de doses en 100 jours

Sur la seule journée du 3 avril, les Américains sont ainsi parvenus à administrer plus de quatre millions de doses. Et sur les sept derniers jours, ce sont plus de 20 millions de vaccins qui ont pu être dispensés à la population. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Joe Biden a fait de cette campagne de vaccination le principal objectif de son début de mandat. Avec un succès époustouflant. Alors qu’il avait promis, au moment de son élection, de vacciner 100 millions d’Américains au cours des cent premiers jours de son mandat, il a révisé sa promesse à 200 millions, tant le processus vaccinal se déroule bien outre-Atlantique. 

Celui lui laisse jusqu’au 30 avril pour que soient administrées encore 42 millions de doses de vaccin contre le coronavirus. ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :