Covid-19 : les Etats-Unis, le Japon et l’Australie exhortent l’OMS à éclaircir les origines de la pandémie

·1 min de lecture

Comment a débuté la pandémie de Covid-19 et qui est responsable ? Alors que la Chine a été régulièrement décriée pour sa part de responsabilité supposée dans cette crise historique et que les origines de l'épidémie restent floues, plusieurs grands pays appellent l'OMS à poursuivre ses recherches pour y voir enfin clair. Ces appels ont été lancés à l'occasion de la 74e Assemblée mondiale de la santé, qui réunit depuis lundi les 194 membres de l'OMS. Lors des débats, qui se déroulent en ligne depuis Genève, un représentant américain, Jeremy Konyndyk, a souligné mardi l'importance d'avoir "une enquête solide, complète et dirigée par des experts sur les origines du Covid-19".

"Il est important que nous préparions la phase 2 de l'étude sur les origines pour qu'elle soit couronnée de succès", en estimant que l'analyse devait être fondée "sur la science et être indépendante". D'autres pays, dont l'Australie, le Japon et le Portugal, ont également lancé des appels similaires. La première phase de l'étude a été menée en début d'année dans la région de Wuhan, considérée comme le berceau de la pandémie, de façon conjointe par des experts internationaux et scientifiques chinois, sur fond de suspicion d'un manque d'indépendance envers Pékin.

>> A lire aussi - La crise du Covid-19 aura-t-elle la peau de notre économie ?

Le 29 mars, les experts ont conclu que la transmission à l'homme par un animal intermédiaire est une hypothèse "probable à très probable", et affirmé qu'un incident de laboratoire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le risque d’une indépendance de la Nouvelle-Calédonie s’accroît, l’Etat réfléchit à “un accord d’association”
La Russie devient la spécialiste mondiale des tactiques anti-drones
Un aveugle retrouve la vue grâce à un traitement innovant
Covid-19 : nombreux décès en Inde, au Brésil et en Colombie
Un couple indien célèbre son mariage dans un avion pour contourner les restrictions anti-Covid