Covid-19: pour Estrosi, "les-non-vaccinés ne devraient pas avoir le droit à l'assurance-chômage"

·2 min de lecture

Sur BFMTV-RMC ce jeudi matin, le maire de Nice a porté un jugement sévère sur les personnes non-vaccinées, estimant qu'elles "devraient être confinées dans les mêmes conditions qu'en mars ou avril 2020".

Alors que 5,4 millions de personnes en France n'ont toujours pas reçu de première dose en pleine vague du variant Omicron et que les contaminations quotidiennes dépassent la barre des 350.000 cas quotidiens, Christian Estrosi a durci le ton face aux non-vaccinés ce jeudi sur BFMTV-RMC.

"Pas le droit à l'accès à l'assurance-chômage"

Très volontariste dans la lutte contre le Covid-19, le maire de Nice avait déployé la troisième dose dans les centres de vaccination de sa ville avant même son autorisation par les autorités sanitaires.

"Je suis même favorable à l'obligation vaccinale. Ceux qui ne sont pas vaccinés devraient être confinés chez eux dans les mêmes conditions que nous étions tous confinés au mois de mars ou au mois d'avril 2020 et par ailleurs ne devraient pas avoir le droit à l'accès à l’assurance-chômage", a jugé l'élu.

"Un très mauvais signal envoyé aux anti-vax"

Ce proche d'Emmanuel Macron a également regretté les modifications du Sénat lors de l'examen du projet de loi créant le pass vaccinal. Les sénateurs ont notamment voté un amendement permettant de ne l'imposer que lorsque le nombre d’hospitalisations liées au Covid-19 serait supérieur à 10.000 patients au plan national

Il disparaîtrait automatiquement en-deçà de ce seuil. Le nombre de patients hospitalisés est aujourd’hui de près de 24.000, selon les chiffres des autorités sanitaires. 

"Que le Sénat aille aujourd'hui mégoter, c'est un très mauvais signe envoyé aux antivax. On rentre dans un système déroatoire. On dit au fond aux antivax, s'il y a des proportions qui permettent d'en faire moins, qu'on fait ce qu'on veut", a encore jugé le Niçois.

Les sénateurs et les députés doivent maintenant se mettre d'accord ce jeudi pour tenter de s’accorder sur une version commune du texte en commission mixte paritaire.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Dr Jérôme Marty sur les Frères Bogdanov : "Ces gens pensent qu’ils sont plus forts que le virus, mais il n’y a pas d’homme fort face au virus"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles