Covid-19 : un espoir pour la culture après le Conseil de défense ?

"Le gouvernement, enfin, met en place une sorte de discernement, réagit Jean-Michel Ribes, le directeur du théâtre du Rond-Point à Paris, suite au passage du ministre la Santé au 20 heures de France 2. Il discerne les zones fortement impactées aux zones pas impactées, peut-être que les contraintes sont différentes". Il souhaite que cette stratégie soit appliquée au monde de la culture. "Les théâtres et les cinémas ne sont pas des zones impactées, affirme le professionnel. Ce ne sont pas des clusters." Libérer la culture Il tient également à rassurer quant au respect des normes sanitaires dans les établissements culturels. "Croyez-bien qu’aucune personne qui fait ce métier dit de culture n’a envie d’envoyer un seul Français dans un hôpital, assure Jean-Michel Ribes. Nous ne sommes pas des pourvoyeurs de mort, nous sommes des pourvoyeurs de vie." Il demande enfin à ce que le secteur soit "analysé". "Et si on s’aperçoit qu’on n’est pas du tout, du tout dangereux, alors peut-être il faut nous laisser faire notre métier, qui en plus rapporte de la joie aux gens", conclut le directeur du Rond-Point.