Covid-19 en Espagne : le confinement du printemps 2020 jugé inconstitutionnel

·1 min de lecture

Le confinement à domicile imposé au printemps 2020 aux Espagnols lors de la première vague de la pandémie a été déclaré mercredi inconstitutionnel par le plus haut tribunal du pays, qui a estimé que l'outil juridique choisi par le gouvernement du socialiste Pedro Sanchez n'était pas le bon.

Sollicité par le parti d'extrême droite Vox, le Tribunal constitutionnel a tranché, à une courte majorité de six voix contre cinq, en déclarant "inconstitutionnels et nuls" trois paragraphes du décret du 14 mars 2020 qui avait mis en place l'état d'urgence sanitaire.

Le tribunal n'a pas remis en cause la pertinence des mesures adoptées par le gouvernement de gauche pour freiner l'avancée du Covid-19, mais bien le mécanisme légal choisi, à savoir l'état d'urgence sanitaire, selon des sources judiciaires interrogées par l'AFP.

La décision pourrait entraîner l'annulation de nombreuses amendes

Le décret ayant limité les droits fondamentaux des citoyens, le tribunal a estimé que le gouvernement aurait dû avoir recours à l'état d'exception, qui, à la différence de l'état d'urgence sanitaire, requiert l'approbation préalable du Parlement, ont précisé ces sources.

Parmi les dispositions censurées par le tribunal, se trouve celle qui restreignait la liberté de mouvement des personnes et stipulait que les Espagnols ne pouvaient sortir que seul et uniquement pour des raisons très limitées, notamment effectuer des courses, aller chercher des médicaments, aller travailler, se faire soigner ou porter assi...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles