Covid-19 : une entreprise souhaite munir ses salariés d'un boîtier anti-rapprochement physique

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Le groupe Essity, qui produit sous diverses marques des serviettes et des mouchoirs en papier, des serviettes hygiéniques et des couches ou des cotons démaquillants, compte 2 500 salariés en France.

"C'est complètement anxiogène, ça infantilise les salariés." Afin de limiter la propagation du Covid-19, le groupe suédois Essity souhaite équiper ses salariés français d'un boîtier qui sonnerait en cas de rapprochement physique trop important, une initiative qui indigne la CFDT, syndicat numéro un dans l'entreprise.

>> Covid-19 : suivez les dernières informations dans notre direct

C'est "un système comparable à celui qui dissuade les chiens d'aboyer", dénonce le syndicat dans un communiqué publié lundi 11 janvier. D'après la CFDT, ces "colliers émettraient un son de 85 décibels dès que la distanciation sociale ne serait plus respectée".

"L'idée, c'est de discipliner les salariés et de les rappeler à l'ordre", dénonce Christine Duguet, déléguée syndicale CFDT. Pourtant "il n'y a eu aucune contamination entre les salariés" chez Essity, indique-t-elle. "Il y a la procédure des agences régionales de santé, tous les cas sont déclarés, les gens sont placés à l'isolement..." pour prévenir tout risque, énumère la responsable. Elle dénonce "une atteinte aux libertés individuelles" dont les salariés "ne veulent pas. [Ces (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi