Covid-19 : entre confusion et résignation, les Français se préparent au troisième confinement

Le gouvernement souhaitait une nouvelle stratégie : freiner l'épidémie de Covid-19 sans enfermer la population. De Paris à Nice (Alpes-Maritimes), en passant par Évreux (Eure) ou Lille (Nord), les annonces du Premier ministre Jean Castex, qui a décidé du reconfinement de 16 départements pour quatre semaines, ont fait naître un sentiment de confusion chez les Français. "Je suis paumé. Je ne comprends pas bien la différence entre avant et après", confie un passant au micro de France Télévisions. "C'est ridicule, les gens vont être dehors. Ils vont se regrouper sur les bords de mer, je ne comprends pas", fustige une femme. Entre perplexité et résignation Les Français concernés pourront sortir de chez eux, dans un rayon de dix kilomètres autour du domicile, mais sans limite de temps. Certains comprennent la volonté du gouvernement d'éviter d'étouffer la population, tout en limitant la propagation du virus. Mais beaucoup restent tout de même perplexes. "Ça ne mène à rien. Ou on confine une bonne fois comme en mars, très sérieusement. Là, non, ce n'est pas du confinement", réagit une dame, quand un jeune homme renchérit : "Ça ne sert à rien, le confinement. Dans tous les cas, il y a des contaminations." Malgré la lassitude et les doutes, d'autres affirment comprendre ce troisième confinement, un brin résignés, comme cet homme rencontré par France Télévisions : "Il faut faire attention, sinon, cet été, on ne sera pas sortis de l'auberge".