Covid-19 : entre élargissement et flexibilité, la campagne vaccinale s'adapte à l'été

·1 min de lecture

Les grandes vacances approchent, mais seront-elles placées sous le signe de la vaccination contre le Covid-19? Avec l'arrivée de la période estivale, la crainte d'un ralentissement de la campagne vaccinale est grande. Pourtant, le gouvernement mise sur le maintien d'un rythme élevé d'injections, avec un objectif de 30 millions de primo-vaccinés d'ici la moitié du mois de juin. Actuellement, 26,5 millions de personnes ont reçu au moins une dose, soit 50,6% de la population majeure. L'immunité collective suffisante pour maîtriser l'épidémie, estimée entre 80 et 90% d'adultes vaccinés par l'Institut Pasteur, n'est pas encore pour tout de suite. La réussite du déconfinement, qui sera quasiment total le 30 juin prochain, dépend pourtant de l'augmentation de la couverture vaccinale. 

Lire aussi - Vaccination : la France va-t-elle bientôt atteindre un plafond de verre?

"Un plan spécifique"

Pour tenir ses ambitions, la France mise d'abord sur la livraison de nombreuses doses, notamment 27 millions supplémentaires attendues courant juin. Et pour éviter l'essoufflement et le report de la vaccination à la rentrée scolaire, l'exécutif envisage de s'adapter aux vacances des Français. Vendredi dernier, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal annonçait sur Franceinfo "un plan spécifique" pour la saison "avec des précisions qui seront données sur la manière dont on va organiser la campagne de vaccination à l'été".

Si les précisions doivent être données dans les prochains jours, l'exécut...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles