Covid-19 : les enseignants doivent payer le reste à charge de leurs tests salivaires

·1 min de lecture

S'ils sont gratuits pour les enfants, les enseignants, eux, doivent payer le reste à charge de leurs tests salivaires déployés à l'école pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, soit un euro. Les enseignants devront débourser un euro, soit le reste à charge appliqué par l'Assurance maladie et cette somme sera prélevée sur leur prochain remboursement de frais médicaux, indique-t-on au ministère de l'Education nationale, confirmant une information de franceinfo. Sur le terrain, les enseignants peuvent bénéficier de ces tests salivaires à l'occasion du passage des équipes des laboratoires dans les écoles. Ce type de tests est en effet avant tout destiné aux élèves et enseignants du premier degré.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 18 mars

Pour les principaux syndicats enseignants contactés par l'AFP, cette participation est "déplacée et méprisante", au moment où l'Education nationale fait de ces tests un pilier de sa stratégie. Du coté du ministère, on explique que "à la différence des tests antigéniques nasopharyngés déployés en milieu scolaire, les tests salivaires sont réalisés dans le cadre des règles applicables au régime de l'assurance maladie qui rembourse les laboratoires de biologie médicale procédant aux analyses" et "donc ces tests salivaires coûtent plus cher". La rue de Grenelle ajoute que "le dépistage par test salivaire est volontaire et les personnels de l'Education nationale ont la possibilité de demander un test anti...


Lire la suite sur Europe1