Covid-19 : les enjeux de la stratégie vaccinale du gouvernement

C'est un véritable enjeu pour les pharmaciens, pour le gouvernement aussi. Dans la stratégie vaccinale qu'il veut massive, le gouvernement compte en effet sur la vaccination pour faire baisser les chiffres de l'épidémie, pas seulement les contaminations, mais ceux de la tension dans les services de réanimation. C'est ce chiffre qui active ou non des mesures sanitaires contraignantes supplémentaires, rappelle Alexandre Peyrout sur le plateau de France Télévisions. Car en cas de baisse de la tension dans les hôpitaux, un desserrement des mesures pourrait arriver plus vite. Mais le gouvernement parle depuis trois mois d'accélération de la vaccination, or la France est seulement à 6% de couverture vaccinale, soit beaucoup moins que dans d'autres pays. 2022 en ligne de mire L'exécutif s'est fixé l'objectif de la mi-avril pour retrouver un semblant de vie normale, mais l'ensemble de médecins reste sceptique sur cette date. Surtout, l'enjeu du vaccin devient politique à plus d'un an de la présidentielle 2022, entre ceux qui demandent que l'on vaccine davantage les jeunes, d'autre favorables au pass vaccinal et enfin ceux comme à la France insoumise qui veulent que les licences de vaccins soient réquisitionnées par l'Etat pour les fabriquer. Un enjeu pour 2022 ? Assurément, selon notre journaliste politique.