Covid-19 : les enfants l'attrapent davantage lors des rassemblements qu'à l'école

Ingrid Bernard
·2 min de lecture
Group of friends sitting on a gate in a field

Une nouvelle étude menée par des chercheurs américains confirme que les rassemblements sont un plus grand lieu de contamination pour les enfants que l’école. Explications.

Les enfants peuvent-ils transmettre le Covid-19 à leurs aînés ? Sont-ils épargnés par les formes graves de la maladie ? L’école est-elle un lieu de contamination ? Le cas des plus jeunes est au cœur des préoccupations des scientifiques du monde entier. Les recherches se multiplient afin de comprendre de quelles façons ils pourraient contracter le virus. Une nouvelle étude menée par le Centre médical de l’Université du Mississippi en partenariat avec le CDC montre que les enfants sont davantage susceptibles d’être infectés par le Covid-19 lors de rassemblements qu’en classe ou à la garderie.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont interrogé des patients de 18 ans ou moins, testés positifs au virus. Ils ont constaté qu’ils avaient davantage pris part à des rassemblements ou avaient invité des personnes chez eux que ceux qui n’avaient pas contracté le Covid-19. "Nous ne voyons pas autant de transmission d’enfant à enfant, mais ce sont les adultes qui en donnent aux enfants”, a déclaré le Dr David Roer, de Pediatric Associates of Dayton, qui a constaté une augmentation de cas positifs chez les jeunes, à l’approche des fêtes, plus précisément au cours des trois à cinq dernières semaines.

VIDÉO - Covid-19 : comment éviter la troisième vague ?

Respecter les gestes barrières

Parmi les hypothèses avancées, le non-respect des gestes barrières lors des rassemblements. L’étude a montré que les parents infectés par le virus étaient moins susceptibles de porter des masques dans ces conditions. “L’une des raisons pour lesquelles nous ne voyons pas autant de cas dans les écoles, c’est que les directives sont très bien suivies”, estime le Dr Roer.

Le médecin a rappelé qu’il est important de prendre des précautions, car, si les enfants sont moins à risque, ils peuvent tout de même développer des formes graves du Covid-19. “Vous n’aimeriez pas être le seul parent ou membre de la famille à le transmettre à votre enfant et qu’il soit le seul à tomber vraiment malade ?”, a questionné le Dr Roer, qui prône la vaccination du corps enseignant.

Ce contenu peut également vous intéresser :