Covid-19 : pas encore injecté, le vaccin Janssen déjà freiné en Europe

·1 min de lecture

L'Agence européenne des médicaments (EMA) doit s'exprimer la semaine prochaine sur le vaccin Janssen, du laboratoire Johnson & Johnson après que l'utilisation de ce sérum contre le Covid-19 a été suspendue aux États-Unis et en Afrique du Sud en raison de l'apparition rare de graves caillots sanguins.

C'est un nouvel imprévu dans la campagne vaccinale contre le Covid-19. Le laboratoire Johnson & Johnson a annoncé mardi qu'il reportait "le déploiement" de son vaccin Janssen en Europe. Un peu plus tôt, les autorités sanitaires américaines avaient préconisé de faire une pause dans l'utilisation de ce sérum, après avoir reçu plusieurs signalements portant sur des cas sévères de caillots sanguins. L'Agence européenne des médicaments (EMA) doit désormais s'exprimer la semaine prochaine sur ce vaccin qui devait notamment permettre de booster la vaccination en France et pourrait bien entraîner des retards.

>> Retrouvez Europe soir en replay et en podcast ici

Dans l'attente d'une décision de l'Agence européenne des médicaments

Pour l'heure, la restriction d'âge du vaccin Janssen, destiné aux plus de de 55 ans et rappelé par Gabriel Attal mercredi matin, n'est pas un problème puisque la vaccination n'est pas encore ouverte en France aux citoyens plus jeunes. Et si le pays a bel et bien reçu des doses, les injections pourraient commencer la semaine prochaine, comme prévu initialement. Tout devrait donc dépendre de l'avis de l'EMA dans les jours à venir, qui estime toujours pour l'heure que la balance bénéfices/risques est favorable. 

Ce contenu peut également vous intéresser :

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Covid-19 : y a-t-il réellement un risque de contamination en extérieur ?

> Coronavirus : pourquoi un test PCR peut-il être positif un mois après une infection ?

> Les fêtes privées sont-elles vraiment interdites avec le ...

Lire la suite sur Europe1