Covid-19 : pas encore autorisé en Europe, le vaccin AstraZeneca connaîtra des retards

·1 min de lecture

Les difficultés s'accumulent concernant l'approvisionnement des vaccins contre le Covid-19 en Europe. Après les retards annoncés par Pfizer dans les livraisons de vaccins contre le Covid, c'est le groupe britannique AstraZeneca qui a indiqué vendredi des livraisons de son vaccin, développé en partenariat avec Oxford et pas encore autorisé en Europe, seraient moins importantes que prévues au premier semestre 2021. Pour les autorités sanitaires françaises et des autres pays européens, c'est une source d'inquiétude alors que l'approbation de ce nouveau vaccin à l'échelle européenne est prévue pour vendredi prochain.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 23 janvier

Jusqu'à 400 millions de doses de ce produit commandées par l'Union européenne

Dans certains pays, on s'attend à une baisse des livraisons allant jusqu'à - 80%. En cause : une baisse de rendement sur l'un de ses sites de production. La nouvelle embarrasse beaucoup l'Union européenne, qui avait réservé jusqu'à 400 millions de doses de ce produit. De son côté, la France espérait en recevoir neuf millions d'ici la fin du mois de mars. Agnès Pannier-Runacher, la ministre déléguée en charge l'Industrie, se montre cependant rassurante sur la situation. Elle estime que cette annonce ne devrait pas retarder officiellement la campagne de vaccination française et a indiqué que tout était mis en œuvre pour compenser au plus vite ce manque de vaccins. "Nous avons de nouveaux vaccins qui arriv...


Lire la suite sur Europe1