Covid-19 : quelle est l’efficacité des purificateurs d’air ?

Johanna Amselem
·3 min de lecture
Generic air purifier standing on reflective surface among clouds.

Ouvrir la fenêtre toutes les 15 minutes est une mesure indispensable pour lutter contre la propagation du virus. Mais que faut-il penser des purificateurs d’air ?

Si l’utilisation des purificateurs d’air a longtemps été critiquée, elle semble aujourd’hui avoir le vent en poupe. Récemment, le ministre de l’Éducation nationale encourageait les collectivités locales à placer des purificateurs d’air dans les établissements scolaires. "Nous encourageons les collectivités" à installer des capteurs de CO2 et des purificateurs d'air "à chaque fois que cela est pertinent", assurait Jean-Michel Blanquer le 22 avril dernier.

Plusieurs études scientifiques se sont penchées sur l’efficacité des purificateurs pour lutter contre la propagation du Covid-19. Des chercheurs de l’Université de Bristol assurent qu’il existe une absence de preuves concernant l’efficacité de ces dispositifs pour prévenir la transmission du virus. De nombreux fabricants de filtres à air portables ont affirmé que leurs produits éliminaient les bactéries et les virus potentiellement nocifs, y compris les particules virales du Covid-19.

Une équipe de chercheurs britanniques de l'Université de Bristol a examiné des études antérieures pour déterminer si les filtres à air utilisés réduisaient l'incidence des infections respiratoires. L'équipe a également examiné ce qui était capturé par les filtres. Cette étude, financée par le National Institute for Health Research Senior Investigator Award du professeur Alastair Hay, a été publiée dans PLoS One. Il s’agissait d’une revue systématique des études concernant les effets des filtres à air portables sur l'incidence des infections respiratoires ou si les filtres capturent et/ou éliminent les bactéries et les virus.

Une absence de preuve

"Notre étude met en évidence le manque considérable de preuves liées à l'efficacité des filtres à air portables dans la prévention des infections respiratoires, y compris le Covid-19. Bien que nous ayons trouvé des preuves suggérant que l'utilisation de filtres à air pourrait théoriquement contribuer à réduire la propagation du Covid-19 et d'autres infections respiratoires en capturant les particules en suspension dans l'air, il y a une absence totale de preuves pour savoir si elles réduisent réellement l'incidence de celles-ci", note l'auteur principal, le Dr Ashley Hammond, épidémiologiste des maladies infectieuses au Center for Academic Primary Care, Université de Bristol, cité par Medical Xpress.

"Des essais contrôlés randomisés sont nécessaires de toute urgence pour démontrer les effets des filtres à air portables sur l'incidence des maladies respiratoires. infections, y compris Covid-19. Les principales questions de recherche devraient se concentrer principalement sur la question de savoir si l'utilisation de filtres à air portables dans n'importe quel environnement intérieur peut réduire les infections respiratoires par rapport à ces environnements sans filtres à air portables", interroge de son côté le professeur Alastair Hay, médecin généraliste et professeur de soins primaires au Center for Academic Primary Care, Université de Bristol, et responsable du groupe de recherche.

Ce contenu peut également vous intéresser :