Covid-19 : la dyspnée, un symptôme persistant "grave" qui inquiète l'OMS

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Woman suffering from chest pain heart attack. Healthcare and medical concept. (boonchai wedmakawand via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Parmi les symptômes persistants du Covid-19 les plus souvent décrits figure la dyspnée, une gêne respiratoire qui nécessite des soins médicaux.

La 7e vague du Covid-19 continue de déferler sur la France. Les variants d’Omicron sont omniprésents, BA.5 en tête. Comme le virus, les symptômes évoluent. Une récente étude menée par les scientifiques de l’Université de Californie du Sud (Etats-Unis) et publiée dans la revue Scientific Reports en a dressé la liste.

Les nouveaux symptômes les plus couramment ressentis par les patients atteints d'un Covid long, soit une infection de plus de 12 semaines, sont des maux de tête à 22%, le nez qui coule ou bouché à 19%, une gêne abdominale à 18%, de la fatigue à 17%, et de la diarrhée à 13%. À cela s’ajoute un symptôme nettement moins répandu mais décrit comme un symptôme "grave" par l’Organisation mondiale de la Santé qui nécessite des soins médicaux "immédiats" : la dyspnée.

Le risque d'une évolution sous la forme d'une pneumopathie

La dyspnée est un symptôme du Covid-19 caractérisé par une gêne respiratoire. Le patient a l’impression de manquer d’air à l’inspiration, à l’expiration ou lors des deux temps. La sensation étant subjective, les médecins utilisent l’échelle du Medical Research Council (MRC) pour classer la dyspnée en 4 stades. "Ce symptôme peut être accompagné d'une perte de mobilité ou d'élocution ou d'une sensation de confusion et de douleurs thoraciques", ajoute L’Indépendant.

Interrogé par le Journal des Femmes, le médecin généraliste Patrick Aubé explique que la "toux et fièvre (qui) s'accompagnent d'une gêne respiratoire qui devient permanente avec souffle court, difficulté à inspirer et à expirer, d'une aggravation importante de la toux (…) peut signifier une évolution de la maladie sous la forme d'une pneumopathie." Il s'agit alors d'une urgence respiratoire potentielle qui doit être prise en charge dans les meilleurs délais.

VIDÉO - Covid-19 : le variant BA.5 bientôt dominant en Europe

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles