Covid-19: la dure semaine de l'exécutif français

·1 min de lecture

Depuis les annonces de Jean Castex sur le reconfinement de 16 départements, le gouvernement est sous pression. Entre mesures incompréhensibles et communication défaillante, la dégradation de la situation sanitaire va peut-être conduire à l'annonce de nouvelles mesures ce jeudi. Le gouvernement est-il en train de perdre la course de vitesse avec le virus ?

Ce qui est sûr, c'est qu'en termes de communication, le gouvernement est à la recherche de la bonne formule, et n'arrive pas à la trouver, depuis que Jean Castex a été envoyé au front pour annoncer un reconfinement qui ne devait pas porter ce nom.

Un reconfinement jugé « pas adapté » par Emmanuel Macron dès le lendemain, et dont la mise en oeuvre a atteint des sommets de complexité bureaucratique. Avant une tentative de pédagogie via un slogan « Dedans avec les miens, dehors en citoyen » qui n'a réussi qu'à susciter des détournements parodiques sur les réseaux sociaux.

« C'est un raté collectif », concède, morose, un proche du Premier ministre. Un raté collectif qui pointe une stratégie sanitaire de plus en plus critiquée, dont l'efficacité est remise en cause par la flambée de l'épidémie sur laquelle alertent les médecins et qui touche de plus en plus de territoires.

Trois nouveaux départements sont sur la sellette. Du coup, la perspective évoquée d'une amélioration au mois d'avril pourrait se transformer en printemps sous confinement.

À lire aussi : Covid-19 en France: la vaccination sera ouverte aux plus de 70 ans dès samedi 27 mars