Covid-19 : dormir avec une fenêtre ouverte pour limiter les risques ?

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Asian women are staying in a hotel room after wake up on morning. Open the curtain in the room looking to outside view.Vintage tone.

Pour limiter au maximum la propagation du Covid-19, il est recommandé de renouveler régulièrement l’air dans tous les espaces clos au moyen d’une aération.

Hiver comme été, certains ont l’habitude de toujours dormir la fenêtre ouverte. Une habitude qu’il serait peut-être bon pour tous d’adopter. Ce 10 novembre, le DailyMail rapporte que garder sa maison bien ventilée la nuit pourrait limiter le risque de contracter le Covid-19. Selon un rapport récent du Groupe de modélisation environnementale pour le groupe consultatif scientifique du gouvernement pour les urgences, une mauvaise circulation de l'air augmente le risque d'attraper le Covid-19 à partir de particules en suspension dans l'air. En effet, les aérosols peuvent transporter le virus à plus de deux mètres. Un rapport, publié en septembre, indiquait que l'exposition aux aérosols “diminue de moitié lorsque le taux de ventilation est doublé”.

Comme le rappelle le DailyMail, les experts encouragent à ventiler fréquemment tous les intérieurs pour renouveler l’air des pièces et ainsi limiter la propagation du virus. Ainsi, il pourrait être utile de garder ouvertes les fenêtres pendant la nuit surtout si l’espace de vie est partagé. En France, le ministère de la Santé recommande de renouveler régulièrement l’air dans tous les espaces clos en ouvrant les fenêtre et/ou avec une une ventilation naturelle ou mécanique. Le but ? Apporter de l’air neuf/venant de l’extérieur, et évacuer l’air ayant séjourné à l’intérieur.

Limiter la propagation du virus

Cité par le journal anglais, le professeur Linda Bauld, experte en santé publique à l'Université d'Édimbourg, assure que renouveler l’air dans une pièce en gardant la fenêtre ouverte jour et nuit pourrait avoir une répercussion “significative” sur le risque d'attraper le virus. Pour elle, l’accent devrait être mis sur l’aération autant que sur le lavage des mains ou la distanciation sociale. “Le message de santé publique concernant une bonne ventilation deviendra de plus en plus important à mesure que les preuves confirmeront que le virus peut se propager par transmission aérienne sur des zones plus larges”, assure la spécialiste.

Le Dr Shaun Fitzgerald, directeur du centre pour la réparation du climat à l'Université de Cambridge, rappelle que l'ouverture des fenêtres des chambres réduit non seulement la quantité de virus en circulation mais contribue également à un meilleur sommeil. En réduisant les niveaux de dioxyde de carbone, la vigilance serait améliorée. “Si vous pouvez réduire les niveaux de dioxyde de carbone, des études ont montré que la capacité d'apprentissage et la capacité d'attention des enfants sont améliorées”. Et si ouvrir la fenêtre en permanence semble compliqué pour certains, il serait possible d’ouvrir pendant cinq minutes toutes les heures afin d’améliorer la qualité de l’air.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :