Covid 19 : les données chinoises ne reflètent pas la reprise épidémique, selon l'OMS

© Fabrice COFFRINI / AFP

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a critiqué mercredi la nouvelle définition chinoise, "très étroite", d'un décès attribué au Covid, affirmant que les statistiques sont en décalage avec la reprise épidémique dans le pays . "Nous pensons que les chiffres actuels publiés par la Chine sous-représentent l'impact réel de la maladie en termes d'admissions hospitalières, d'admissions dans les soins intensifs et surtout en termes de décès", a déclaré le Dr Michael Ryan, responsable de l'OMS chargé de la gestion des situations d'urgence sanitaire, lors d'une conférence de presse.

"Cette définition est trop étroite"

La Chine fait actuellement face à sa pire flambée de cas, suite à l'abandon brutal, au début de décembre, de sa politique dite du "Zéro Covid" . Malgré cette vague de contamination inédite, le pays ne rapporte que très peu de décès liés au Covid-19 après un changement de méthodologie controversé pour la comptabilité des cas. Désormais, seules les personnes décédées directement d'une insuffisance respiratoire liée au Covid-19 sont comptabilisées dans les statistiques.

 

>> LIRE AUSSICovid-19 en Chine : les mesures plus efficaces pour limiter les contaminations en Europe

Ce changement de méthodologie signifie qu'un grand nombre de décès ne seront désormais plus répertoriés comme étant dus au Covid. "Nous pensons que cette définition est trop étroite" car elle doit être "liée à une insuffisance respiratoire", a insisté le Dr Ryan. La semaine dernière, l'OMS ...


Lire la suite sur Europe1