Covid-19 : face à la cinquième vague, "la balle est dans notre camp", lance Odile Launay

·1 min de lecture

Faut-il craindre une reprise importante des contaminations au Covid-19 ? "On doit continuer à accepter les mesures barrières", affirme Odile Launay, infectiologue et membre du Comité vaccin Covid-19 au micro de Jean-Pierre Elkabbach samedi. Le virus ne disparaîtra pas "tant qu'on n'aura pas 100% de la population soit infectée soit vaccinée", prévient-elle.

Éviter une cinquième vague

L'infectiologue appelle à la prudence et au respect des gestes barrières. "L'épidémie ne s'est pas arrêtée, le virus continue de circuler, il faut continuer à être sur nos gardes." La priorité est d'éviter une cinquième vague, assure Odile Launay, qui se veut tout de même rassurante : "Pour l'instant, ce n'est pas du tout le cas. Ce qu'on voit, c'est une diminution depuis la quatrième vague... La dernière vague était plus faible, et ce, en grande partie grâce au vaccin."

>> Retrouvez les entretiens de Jean-Pierre Elkabbach tous les samedis à 8h40 sur Europe 1 ainsi qu'en podcast et en replay ici

"La balle est dans notre camp", lance l'infectiologue qui insiste sur l'importance de la campagne de la troisième dose pour les personnes éligibles. "Je pense qu'il faut que les gens soient vigilants. Il faut que les personnes les plus fragiles fassent cette dose de rappel qui a montré, en particulier en Israël, qu'elle marchait très bien."

Pourtant, 10% des plus de 75 ans ne sont toujours pas vaccinés. "On sait que c'est ceux qui sont les plus à risque de faire des formes graves, d'être hospitalisés,...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles