"J'ai perdu mon emploi, je dois aller chercher de la nourriture dans la rue" : en Floride, la communauté latino-américaine fortement touchée par la crise du Covid-19

franceinfo
·1 min de lecture

À l’arrière du centre social de Hialeah, situé dans le comté de Miami-Dade, en Floride, Jorge Gonzalez est en pleine distribution de poulets congelés qu’il sort d’un carton. Depuis le confinement lié au Covid-19, une fois par semaine, ce chef de chantier est volontaire pour une association caritative. "C'est plutôt une zone à faibles revenus, explique-t-il. Ici, il y a une communauté plus âgée, donc la plupart des gens qui viennent sont des personnes âgées. On voit aussi quelques jeunes", raconte-t-il.

Alors que les États-Unis semblent voir arriver un nouveau pic de contaminations au Covid-19, une étude du Pew research center (en anglais) révèle que les Latinos ont été plus touchés par le virus que d’autres communautés. Ce sont eux aussi qui se retrouvent le plus souvent sans emploi, parce qu’ils vivent de petits boulots dans l’hôtellerie ou la restauration. En septembre par exemple, 10% des Latinos étaient au chômage, contre 7% pour la population blanche.

"Je ne connais pas mon avenir"

Pendant plus d’une heure, les voitures défilent les unes derrière les autres, les conducteurs ne quittent pas leur volant. Jorge leur donne la nourriture par la fenêtre. Ernesto est venu avec sa femme. Tous les deux sont désormais sans travail depuis cinq mois. "Je suis chez moi depuis quatre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi