Covid-19 : ce que disent les chiffres sur le léger "frémissement" à la baisse de l'épidémie

·1 min de lecture

Il faut encore rester prudent. Mais des premiers signes montrent un léger infléchissement de l'épidémie en France. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a ainsi estimé dimanche qu'il y avait un "frémissement" et "une forme de ralentissement" dans la progression de l'épidémie, bien qu'il soit encore "trop tôt pour juger de l'effet du reconfinement". Cette nouvelle encourageante pourrait être due à l'effet du couvre-feu dans certaines régions, en particulier en Ile-de-France. Il faut toutefois attendre des données consolidées pour tirer des conclusions définitives. Les derniers jours ont en effet été marqués par un embouteillage informatique provoqué par l'afflux de tests, qui a rendu le recensement incomplet des nouvelles contaminations depuis plusieurs jours. Voici toutefois ce que montrent les premiers chiffres.

Le taux d'incidence en baisse

C'est la tendance depuis une semaine. Le taux d'incidence, après avoir atteint un plus haut fin octobre, deux semaines après l'entrée en vigueur du couvre-feu dans les grandes métropoles, est désormais en baisse. En France, le taux d'incidence est ainsi passé de 497 cas pour 100.000 habitants le 27 octobre à 457 cas au 5 novembre. En Ile-de-France, la baisse paraît plus marquée. La région a vu son taux d'incidence chuter à 410 cas pour 100.000 habitants après un plus haut à 536.


Lire la suite sur LeJDD