Covid-19 : les discothèques, grandes oubliées du déconfinement

·1 min de lecture

Ce sont les plus mal loties de ce déconfinement : les discothèques. Emmanuel Macron a dévoilé jeudi les étapes d’un déconfinement progressif. Dès le 19 mai, les bars et les restaurants pourront rouvrir leurs terrasses, fermées depuis de nombreux mois à cause du coronavirus. Et des rassemblements de plus de 1.000 personnes pourront même être organisés au moins de juin, moyennant la présentation d’un pass sanitaire. Mais il en n’est rien pour les boîtes de nuits.

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 2 mai

Les discothèques, désertée depuis plus d’un an, resteront donc fermées. "Un véritable scandale" pour Christian Jouny. Celui qui est chargé des négociations avec le gouvernement pour le secteur s’indigne au micro d’Europe 1 du "mépris caractérisé" du gouvernement envers le monde de la nuit. Pour lui, il serait totalement possible de faire respecter "un minimum de gestes barrières" pour rouvrir les pistes de danse.

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Covid-19 : y a-t-il réellement un risque de contamination en extérieur ?

> Coronavirus : pourquoi un test PCR peut-il être positif un mois après une infection ?

> Les fêtes privées sont-elles vraiment interdites avec le couvre-feu ?

> Le variant anglais engendrerait des symptômes un peu différents

> Audio, webcams... Quand la technologie s'adapte au télétravail

Plus de 25.000 personnes travaillent dans les discothèques

Et il y a urgence. "La question qui est posée aujourd'hui est de savoir si les dis...


Lire la suite sur Europe1