Covid-19 : il est "difficile" de répondre à l'appel du gouvernement, "on est déjà très sollicités", estime un syndicat d'infirmiers libéraux

franceinfo
·1 min de lecture

Catherine Kirnidis, présidente du syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (SNIIL), a estimé samedi 10 avril sur franceinfo qu'il était "difficile" de répondre à l'appel du gouvernement "dans la mesure où on est déjà très, très sollicités sur le terrain". L'exécutif a encouragé tous les professionnels de santé à renforcer les hôpitaux pour faire face à l'épidémie de Covid-19 avec une majoration financière à la clé de 125 à 200 euros par jour. "Ce n'est pas suffisamment attractif", a-t-elle assuré.

>> Covid-19 : retrouvez les dernières informations dans notre direct

franceinfo : les infirmiers libéraux vont-ils répondre à cet appel ?

Catherine Kirnidis : Il nous paraît difficile d'encourager les infirmiers libéraux à répondre à cet appel dans la mesure où on est déjà très, très sollicité sur le terrain. Les infirmiers libéraux sont en ville sur les suivis des patients à l'isolement, sur la vaccination dans les centres. Maintenant, les infirmiers vont tenter d'organiser la vaccination à domicile qui n'est pas facile et simple à organiser. Tous ces engagements, on les fait sur nos temps de repos parce que nous avons le suivi de nos patients qui continue à domicile et qui ne faiblit pas. Depuis un an, on a beaucoup plus d'activités et il paraît difficile que les infirmiers libéraux puissent encore se dégager ou de façon très sporadique.

La rémunération serait augmentée "de 125 à 200 euros par jour" pour ceux qui se mobiliseraient pour rejoindre l'hôpital. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi