Covid-19 : la difficile gestion des frontières en Europe

L’épidémie de Covid-19 a touché de plein fouet le continent européen. Au sein de l’Union européenne, la question des frontières a été un sujet central, mais les pays membre n’ont pas su s’accorder sur une politique commune. "Au final, chacun prenait les mesures qu’il pensait devoir prendre au vu de sa propre considération de ses considérations sanitaires mais également politiques", analyse Patrick-Martin Genier, enseignant à Sciences Po et spécialiste de l’Europe. La liberté de circulation mise à mal en Europe ? Selon Patrick-Martin Genier, la situation sanitaire en Europe "met à mal l’espace Schengen et notamment cette notion de liberté de circulation". Il évoque notamment les partis "anti-européens, populistes, nationalistes" qui demandent la "restriction de circulation et la fermeture des frontières". "Cette crise sanitaire, paradoxalement, donne raison à ces personnes qui sont contre l’Union européenne alors qu’en fait, il faut plus d’Union européenne. Effectivement, ça a porté un sacré coup à la liberté de circulation", juge-t-il.