Covid-19 : "Difficile, à la lecture des eaux usées, de voir un impact majeur" du confinement le week-end

franceinfo
·1 min de lecture

"Il est très difficile, à la lecture des eaux usées, de voir un impact majeur dans les changements de tendance" dans les territoires qui étaient concernés par le confinement le week-end pour face à l'épidémie de Covid-19, s'est inquiété Vincent Maréchal dimanche 21 mars sur franceinfo. Le professeur de virologie à Sorbonne Université est l'un des cofondateurs du réseau Obépine, l'Observatoire épidémiologique dans les eaux usées. Ce réseau analyse les données collectées dans de nombreuses stations de traitement des eaux usées pour mesurer la quantité de coronavirus.

>> Covid-19 : retrouvez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

franceinfo : la carte des 16 départements concernés par des mesures de restriction renforcées reflète-t-elle bien les résultats de vos analyses ?

Vincent Maréchal : Oui, globalement. Il y a une assez bonne adéquation entre les niveaux de circulation qu'on analyse par les indicateurs épidémiologiques classiques et les niveaux de circulation qu'on voit dans les eaux usées. Les données des stations que l'on suit sont transmises à la direction générale de la Santé qui incorpore cette donnée-là, mais également d'autres indicateurs de façon à orienter ses décisions. Oui, [la carte] colle très bien.

Regardons un peu plus dans le détail : quelle est aujourd'hui la région de France où le virus circule le plus ?

C'est difficile à dire. On a des indicateurs qui, malheureusement, en termes de niveau de circulation, convergent (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi