Covid-19 : Didier Raoult perd son procès en diffamation contre Karine Lacombe

© Enrico Dagnino

Interrogée sur la controverse qui fait à l'époque rage sur le traitement à l'hydroxychloroquine contre le Covid-19 par l'ex-patron de l'Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Méditerranée, Karine Lacombe, cheffe de service à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, avait commenté les propos de Didier Raoult tenus quelques jours plus tôt devant une commission d'enquête parlementaire.

L'infectiologue marseillais y avait affirmé que l'épidémie avait fait moins de morts à Marseille qu'à Paris. La journaliste relance alors : "Il a mis gravement en cause les médecins parisiens…". Ce à quoi Karine Lacombe rétorque: "Bien sûr donc vous savez qu'il a des actions en justice pour mensonges devant la commission parlementaire qui sont en cours."

À lire aussi IHU de Didier Raoult: information judiciaire ouverte suite au rapport de l'ANSM

Des propos, analyse le tribunal correctionnel de Marseille, qui certes "portent atteinte à l'honneur et à la considération de M. Raoult", mais les juges ont retenu l’excuse de bonne foi pour la relaxer.

Ils ont estimé qu'elle s'appuyait sur "une base factuelle suffisante avec deux signalements contestant les déclarations de M. Raoult devant la commission parlementaire, dont celle de Martin Hirsch", alors à la tête des Hôpitaux de Paris.

Dans un courrier au président de l'Assemblée nationale, Martin Hirsch avait dénoncé les propos de M. Raoult comme mettant gravement en cause l'AP-HP et semblant s'apparenter à un faux témoignage. La société de pathol...


Lire la suite sur ParisMatch