Covid-19 : clap de fin pour Fabrice Di Vizio, l'avocat des anti-pass sanitaire ?

·4 min de lecture
Fabrice di Vizio

Le très médiatique avocat Fabrice Di Vizio, fer de lance des opposants au pass sanitaire et à la vaccination obligatoire, pourrait abandonner le combat. 

Un renoncement symbolique pour les opposants au pass sanitaire. L'un de leurs représentants les plus médiatiques, l'avocat Fabrice Di Vizio, a annoncé qu'il allait abandonner le combat, tant médiatique, qu'à travers ses activités professionnelles.

"Nous avons fait ce que nous pouvions ! L’association sera dissoute la semaine prochaine, ses locaux ayant d’ores et déjà fait l’objet d’un préavis abrégé. Je n’ai aucun intérêt à maintenir une structure qui nous coûte autant d’argent. Des bénévoles prendront le relais dans d’autres associations existantes", commence-t-il.

Un habitué des coups médiatiques

Depuis le début de la crise sanitaire, Fabrice Di Vizio s'est illustré en multipliant les recours en justice, la plupart des 14 500 plaintes déposées devant la Cour de justice de la République émanent du collectif de médecin C19 qu'il a créé. Il est notamment à l'origine de la mise en examen vendredi d'Agnès Buzyn par la Cour de justice de la République (CJR) pour "mise en danger de la vie d'autrui" alors qu'elle était ministre de la Santé, ou encore des perquisitions chez Olivier Véran, Édouard Philippe, ou encore Sibeth Ndiaye.

Mais Fabrice Di Vizio s'est aussi illustré médiatiquement, devenue l'une des figures de l'émission de Cyril Hanouna "Touche Pas Mon Poste", dont il est devenu un chroniqueur régulier. Habitué des coups médiatiques, il s'est récemment distingué en refusant de se soumettre au pass sanitaire pour participer à l'émission, intervenant depuis un plateau installé en extérieur.

Il manifeste avec Philippot

Enfin, Fabrice Di Vizio s'est affiché depuis l'été aux côtés de Florian Philippot au coeur des manifestations contre le pass sanitaire. Autant d'activités qu'il annonce cesser. "J’ai écrit à Cyril Hanouna pour lui dire que je déclinai son offre de chroniqueur. Je serai présent pour la dernière fois samedi à la manif et ensuite je retournerai faire ce que j’aime + que tout : m’occuper de ma fille et de ses chevaux", écrit dans un thread l'avocat décrié.

Un système très lucratif

Derrière ce renoncement, certains y voient l'occasion de profiter d'un système très lucratif pour l'avocat. "Aurais-je gagné 2 millions avec cette histoire, est-ce un crime ?" interroge Di Vizio, cité par le JDD. Si c'est un si bon filon que ça, pourquoi mes confrères n'ont-ils rien fait ?".

Sa stratégie ? Miser sur l'effet de masse avec des plaintes groupées. 80 000 personnes ont par exemple signé le recours et plus d'un tiers a payé les 1,20 euros demandés par l'avocat pour le dépôt d'une plainte contre l'obligation vaccinale ou le pass sanitaire par exemple. Le Journal du Dimanche rapporte que l'avocat affirme toucher entre 18 000 et 25 000 euros par mois en ne travaillant pas l'après-midi grâce à des dossiers au panier moyen élevé, "15 000 à 20 000 euros d'honoraires", provenant essentiellement de cliniques esthétiques et de médecins libéraux.

Visé par une enquête déontologique ?

D'autres estiment qu'il quitte ses fonctions, anticipant une sanction de l'ordre des avocats. Selon France Info, le conseil de l’ordre des avocats de Paris a d'ailleurs ouvert une enquête déontologique envers Fabrice Di Vizio.

L'avocat n'en est pas à son premier conseil disciplinaire. Le 10 juillet 2015, il avait en effet été condamné à 18 mois d'interdiction d'exercice de la profession d'avocat par le conseil de discipline de l'ordre des avocats du barreau de Paris. 

Devant la cour d'appel de Paris, la sanction sera ensuite réduite à six mois d'interdiction d'exercice avec sursis. Les juges lui reprochaient d'avoir présenté une de ses collaboratrices comme avocate alors qu'elle n'était pas encore inscrite au barreau, de ne pas avoir prévenu le bâtonnier qu'il s'établissait à Rome, ainsi qu'un email "grossier et violent" à l'encontre de ses collaborateurs. Sa dernière sortie ? Une menace publiée sur Twitter, de renvoyer une collaboratrice car elle s'est faite vacciner.

VIDÉO - Fabrice Di Vizio installé sur un plateau en extérieur dans TPMP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles