Covid-19 : pour la "deuxième ligne", la vaccination démarre lentement

·1 min de lecture

De nombreux professionnel de deuxième ligne et de plus de 55 ans bénéficient à partir de ce samedi de créneaux prioritaires pour se faire vacciner contre le Covid-19. Conducteurs de bus, livreurs, routiers, chauffeurs de taxi et VTC, agents de nettoyage ou de ramassage de déchets, hôtes de caisses, salariés d'abattoirs… Au total, une vingtaine de professions particulièrement exposées au Covid-19 et qui ne peuvent être exercées en télétravail sont concernées. Mais comme pour les policiers et les enseignants la semaine dernière, cette vaccination semble commencer plutôt doucement comme l'a constaté Europe 1 dans un centre de vaccination en région parisienne, à Sainte-Geneviève-des-Bois.

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

"Dans mon métier, on est en contact permanent avec des gens"

Sur place, il y a quand même Christian, un chauffeur-livreur, qui a appris vendredi soir que sa profession faisait partie de la liste. Il a donc pris le premier créneau qu'il a trouvé. "Forcément, je suis content", dit-il au micro d'Europe 1. "Je ne vais pas me plaindre. Dans mon métier, la livraison, on est en contact permanent avec des gens. On touche des objets, on pousse des portes, on va partout", illustre-t-il. Grâce au vaccin, il affirme qu'il exercera son métier de manière "plus sereine". "Même avec les gestes barrières, on touche le camion, on touche une porte… Et on n'est pas tout le temps avec le produit pour se désinfecter les mains", ...


Lire la suite sur Europe1