Covid-19 : deux soirées tests dans une discothèque de Liverpool

·1 min de lecture

Ils étaient attendues par milliers dans une discothèque de Liverpool, au nord de l'Angleterre, vendredi et samedi. Sur ces deux jours, de 14 à 23 heures, deux concerts-tests avec DJ ont été organisés, soit 3.000 visages sans masque, et des clubbers qui dansent collés-serrés, un verre à la main. Pour avoir ce petit goût de la vie d'avant le Covid-19, tous ont dû présenter un test négatif. Et tout le monde refera un test dans quelques jours.

Les Anglais ne sont pas les seuls à faire ces soirées tests. À Barcelone, fin mars, 5.000 personnes ont assisté à un concert de rock : tests antigéniques avant et masques FFP2 pendant. Un mois après, seuls six cas positifs ont été détectés, mais selon les organisateurs, pour quatre d'entre eux, la contamination n'a pas eu lieu pendant le concert.

 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 30 avril

Deux concerts-tests en France

Il s'agit d'une nouvelle plutôt encourageante pour la France, qui prévoit elle aussi des concerts-tests. Ces concerts sont envisagés à Paris et à Marseille. Le 29 mai, à l'AccorHotels Arena, 5.000 personnes pourraient assister à un concert d'Indochine : un test PCR négatif devra être présenté, et un test salivaire sera réalisé à l'entrée de la salle. Le masque sera, lui, obligatoire. Au Dôme de Marseille : pas de test, pas de masque, mais le concert devrait se faire assis avec une distance de sécurité entre chaque spectateur.


Lire la suite sur Europe1