Covid-19 : deux nouveaux cas détectés à bord d'un bateau de croisière en Amérique du Nord

·1 min de lecture

Après les deux passagers du MSC Seaside testés positifs et débarqués en Sicile, deux nouveaux individus ont été testés positifs au Covid-19 jeudi 10 juin à bord du Celebrity Millennium, un des premiers bateaux de croisière à voguer en Amérique du Nord depuis le début de la pandémie, et ce, malgré "un équipage et des passagers vaccinés", a annoncé le croisiériste Royal Caribbean dans un communiqué. "Les individus sont asymptomatiques, actuellement à l'isolation et surveillés par notre équipe médicale", indique la compagnie, qui assure conduire une opération de traçage des contacts et dont le navire a quitté Sint Maarten, la partie hollandaise de l'île caribéenne de Saint Martin, le 5 juin.

Les deux personnes ont été testées positives à l'occasion du "test de fin de croisière obligatoire", explique Royal Caribbean, qui affirme que les passagers avaient dû présenter une preuve de vaccination ainsi qu'un dépistage au Covid-19 négatif de moins de 72 heures avant d'embarquer. L'entreprise affirme avoir suivi des protocoles complets en phase avec ses destinations partenaires et "outrepassant" les directives de la principale américaine agence de santé publique, "pour protéger la santé et sécurité de (ses) passagers", au nombre de 600 et accompagnés par 650 membres de l'équipage, selon le New York Times.

>> A lire aussi - Croisières : un départ de Marseille prévu dès le 20 juin

Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) avaient diffusé début mai de nouvelles règles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Explosion des loyers des studios dans les villes étudiantes, erreurs en série sur le calcul de votre retraite... Le flash éco du jour
Covid-19 : le G7 promet un milliard de vaccins aux pays pauvres
Paris 2024 : polémique autour du sort réservé à la place de la Concorde
Seine-Saint-Denis : pendant son petit-déjeuner, un homme se fait voler des milliers d'euros de bijoux
Emmanuel Macron giflé : quatre mois de prison ferme pour l'agresseur

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles