Covid-19 : l'épidémie s'emballe, deux Français sur trois soumis au couvre-feu

Source AFP
·1 min de lecture
Près de 46 millions de Français sont désormais soumis au couvre-feu nocturne. (Photo d'illustration)
Près de 46 millions de Français sont désormais soumis au couvre-feu nocturne. (Photo d'illustration)

Deux Français sur trois sont désormais privés de sorties nocturnes. Le couvre-feu est entré en vigueur aux premières heures de samedi dans 38 nouveaux départements et en Polynésie pour tenter d'enrayer l'emballement de l'épidémie de Covid-19, qui a causé près de 300 morts en 24 heures en France et dépassé la barre du million de cas.

À 23 h 50, au fond d'un restaurant à Strasbourg, à la dernière table encore occupée, Taylor, un touriste américain qui terminait son dîner avec trois amis, s'agite. Il ne sait pas très bien comment rentrer chez lui : il n'avait qu'une vague idée de ce que les annonces du gouvernement impliquaient. « On va essayer de prendre un taxi, et sinon, on marchera vite. Je pense qu'on ferait mieux d'y aller? » Dans un bar-restaurant à quelques rues de là, Océane Bensaadi, étudiante en droit, fête ses 20 ans. Mais pas comme elle le prévoyait. « Je pensais fêter ça comme il se doit, 20 ans, c'est pas rien ! Je voulais faire une soirée et profiter de la nuit sans restriction », confie-t-elle avec une certaine amertume.

Au total, 54 départements, en plus de la Polynésie, seront désormais soumis à un couvre-feu nocturne qui s'appliquera de 21 heures à 6 heures avec des amendes à la clé en cas de non-respect. Une semaine après les Franciliens et habitants de grandes métropoles, ce sont donc 46 millions de Français qui ont dû renoncer à leur soirée en liberté, soit les deux tiers de la population, y compris dans certaines zones rurales à faible d [...] Lire la suite