Covid-19: des messages anti-vaccin collés à l'hôpital de Pontarlier

Alix Coutures
·Journaliste
·1 min de lecture
Plusieurs dizaines d'affichettes écrites à la main sont placardées sur l'entrée principale du Centre hospitalier de Pontarlier, l'entrée "Urgences Covid" ainsi que sur les portes d'accueil de l'EHPAD du Larmont (Photo: CHI de Haute-Comté)
Plusieurs dizaines d'affichettes écrites à la main sont placardées sur l'entrée principale du Centre hospitalier de Pontarlier, l'entrée "Urgences Covid" ainsi que sur les portes d'accueil de l'EHPAD du Larmont (Photo: CHI de Haute-Comté)

ANTI-VACCINS - “Labos collabos”, “vaccins assassins”, “médecins complices”... L’hôpital de Pontarlier (Doubs) a annoncé déposer une main courante, après l’affichage sauvage de plusieurs dizaines de messages anti-vaccins ce dimanche 27 décembre sur l’entrée principale du Centre hospitalier, l’entrée “Ugences Covid” ainsi que sur les portes d’accueil de l’EHPAD de Larmont, a rapporté France 3 Bourgogne.

Des collages visant manifestement à contester le lancement de la campagne de vaccination en France, alors que les premières injections de vaccin anti-Covid développé par Pfizer-BioNTech ont été réalisées ce dimanche à Dijon (Bourgogne-Franche-Comté) et à Sevran (région parisienne).

“La première réaction du personnel a été de se dire que ces colleurs d’affiches avaient vraiment du temps à perdre, a expliqué Romuald Vivot, responsable de la communication du Centre hospitalier intercommunal de Haute-Comté (CHI) de Pontarlier auprès de France 3 Bourgogne. Mais le terme “assassin” est quand même violent. Même s’ils se sont forgé une carapace au fil des mois, les soignants ont trouvé cela très dur.”

Si les affichettes ont été rapidement enlevées après les constatations de la police, le CHI de Haute-Comté a déposé une main courante au commissariat, toujours d’après l’antenne régionale.

À voir également sur le HuffPost: Covid-19: ils ont reçu les premiers vaccins contre le virus en France

LIRE AUSSI:

Covid-19: Pour sensibiliser au vaccin, ce pilote allemand a dessiné une seringue dans le ciel

Covid-19: le premier soignant vacciné en France explique son choix

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.